Revenir à la liste des articles
07 juil. 2018

l’iceberg, un icebreaker pour des groupes de 100 personnes max

Souvent les participants ne se connaissent pas quand ils sont issus d’entreprises ou de directions différentes par exemple. Même si l’ambiance est bienveillante, ils ont des difficultés à échanger ou à confronter leurs idées. Il est d’ailleurs possible de constater qu’ils restent à distance physiquement.

Pour faire tomber un peu les barrières, il est possible d’utiliser l’exercice de l’Iceberg.

Il faut un peu de matériel : des feuilles de paper board par exemple.

En fonction du nombre de participants, l’animateur fabrique une sorte de tapis avec les feuilles. Il invite les participants à s’installer sur les feuilles.

Il doit ensuite leur expliquer : C’est un jeu. Vous êtes naufragés sur un iceberg. Imaginez des requins qui tournent autour de l’iceberg. Vous devez faire en sorte que personne ne tombe.

L’animateur fait ensuite passer les gens à côté de l’iceberg et enlève quelques feuilles, réduisant ainsi la surface disponible…l’opération se répète plusieurs fois… Jusqu’à ce que les gens soient obligés de se retenir les uns les autres pour que personne ne tombent pas « à l’eau ».

Peu de gens sortent du groupe et refusent de faire cet exercice. C’est en tout cas, une information intéressante pour l’animateur, si une personne s’écarte et refuse de « jouer ».

Si le groupe est grand, cet exercice peut se faire en sous groupe, en apportant ainsi un côté émulation par équipe.

C’est ludique et le contact est établi : la glace est vraiment brisée