Animateur

Publié mer. 02 sept.

Tarifs

Conférence : 3500
Animation : 4500

Talk

Français

Présentation respiration et parole en public Je mesure 1,40m. Jusqu’à mes trente ans je suis trop petite pour tout. A l’époque on me disait « avec ta voix tu cognes » et je passais aux yeux des autres pour une personne agressive, un roquet. Et puis j’ai découvert le travail de la voix et j’ai apprivoisé mes colères, mes peurs, mes frustrations et ma voix est devenue plus souple, plus chaleureuse, capable de fortissimo autant que de pianissimo. Et surtout j’ai appris l’écoute. Et l’écoute c’est le silence. Ce qui m’amène tout naturellement à la respiration. La respiration comme source première du silence, du vide à l’intérieur de moi. La respiration pour drainer, accompagner mes émotions, ne plus être submergée. Inspire/expire pour retrouver le fil de mes pensées. Inspire/expire pour laisser aux mots le temps de faire leur chemin jusqu’à l’autre, mon auditoire. Inspire/expire pour accueillir la parole de l’autre, fut-elle contradictoire. Inspire/expire pour répondre de manière bienveillante, sans agressivité. Inspire/expire pour redonner du souffle à mon discours, une autre impulsion, un autre rythme, une autre intonation. Et vous ? Avez-vous conscience que votre voix participe de la représentation que les autres se font de vous : timide, timoré, timorée, brutal, brutale, séducteur, séductrice, inexistant, inexistante, effacé, effacé, arrogant, arrogante, snob etc. . ou encore franc, franche, charismatique, sûr de soi ? Avez-vous conscience que votre voix participe de la sympathie ou pas qu’éprouvent les autres à votre égard ? La respiration et la voix sont intimement liées dans la mesure où la voix n’est autre que l’air que vous inspirez et qui à l’expire met en vibration deux muscles appelés en français cordes vocales. Travailler à améliorer sa respiration a un impact immédiat sur la voix. La respiration permet d’ouvrir des espaces à l’intérieur du corps permettant ainsi à la voix de résonner plus ample, plus profond. Ouvrir les espaces à l’intérieur de soi c’est libérer le son qui ne demande qu’à sortir sans force, sans contrainte, sans jugement. C’est ce que j’appelle le son authentique. Et j’en arrive au troisième point indissociable pour moi de la voix : l’authenticité. Oser dire qui je suis, laisser apparaître ma vulnérabilité, accepter ma faillibilité, parler à partir du coeur. Nous pouvons alors parler d’une voix juste : la vôtre. Dans le travail de la voix, en plus de la respiration, nous abordons la technique vocale à proprement parlé  : émission, soutien et placement du son, diction, articulation. Une place importante est donnée à l’assouplissement des articulations et aussi de la gorge, la mâchoire, la langue. Nous connaissons tous l’exigence et la technique vocale irréprochable des grands chanteurs lyriques. La voix parlée elle reste le parent pauvre de l’apprentissage. Beaucoup de personnes qui n’aiment pas leur voix, ou qui rencontrent des difficultés telles aphonie, manque de puissance, voix jugée trop aigue, voix étouffée, maux de gorge récurrents se tournent vers des professeurs de chant à défaut de rencontrer un professeur de voix.